shopify site analytics

La violence sexiste en milieu de travail

Écrit par Marie-Lou Coursol, Categorie : Blogue,

La violence sexiste c'est la violence fondée sur le sexe. C'est-à-dire, tout acte d'agression et/ou de violence commis sur une personne basé uniquement sur son genre. Elle trouve son origine dans les rapports de force inégaux entre les hommes et les femmes. Les femmes et les filles en sont plus souvent les cibles étant données les normes et les convictions sociales qui les relèguent à un statut plus vulnérable. La violence sexiste englobe les six forment de violence (voir notre article sur la violence conjugale), mais elle comprend également la traite de personne, l'excision, les mariages forcés, les crimes d'honneur, l'exploitation sexuelle, etc.

Malgré les avancées au niveau du mouvement féministe[ Voir le portrait des Québécoises fait par le Conseil du statut de la femme fait en Juin 2017 ], autant au Québec que partout dans le monde, les femmes demeurent encore trop souvent dans une position de victimes et de vulnérabilité.

Bien entendu, il existe plusieurs domaine dans lesquels la violence sexiste est présente (religion, éducation, croyances, etc.). Par contre, dans le présent texte, nous nous attarderons principalement à la violence sexiste en milieu de travail.

La violence sexiste en milieu de travail

Les secteurs d'emploi à prédominance masculine, tels que le secteur de la construction et le domaine du transport, représentent un risque supplémentaire, pour les femmes qui y travaillent, d'être exposées aux diverses formes de violence sexiste. Par exemple, une femme peut perdre son emploi parce qu'elle s'oppose à la violence ou au harcèlement d'un collègue, ou au contraire, elle peut «supporter» les mêmes comportements par crainte de perdre son emploi ou de se voir diminuer de salaire. Le harcèlement sous toutes ses formes (psychologique, sexuel, etc.) représente une des  formes de violence sexiste en milieu de travail.

Qu'est-ce que le harcèlement ?

Educaloi, décrit le harcèlement comme étant une conduite «vexatoire (la conduite doit être abusive, humiliante et/ou offensante pour la personne) et répétés (le comportement, les paroles, les actes ou les gestes doivent se manifester à plusieurs reprises, toutefois, il peut aussi s'agir d'un seul geste ayant une gravité importante), hostile et non-désirée par la personne qui la subit, qui porte atteinte à la dignité ou à l'intégrité (physique ou psychologique) de celle-ci et qui peut entrainer un milieu de travail néfaste».
Le harcèlement sexuel implique les mêmes conduites, toutefois, les paroles, les gestes, le comportement et/ou les contacts présentes une connotation sexuelle. 

Le harcèlement psychologique au travail, Educaloi, [EN LIGNE], https://www.educaloi.qc.ca/capsules/le-harcelement-psychologique-au-travail, page consultée le 08 décembre 2017.

 

En chiffres, que représente la violence sexiste en en milieu de travail  ?

«En 2015, 68.8% des lésions attribuables à la violence en milieu de travail acceptées par la CNESST, touchaient des femmes. Les travailleuses du milieu de la santé et des services sociaux étaient les plus affectées par la violence en milieu de travail avec 32.8% des lésions.»

Statistiques sur les lésions attribuables à la violence en milieu de travail, CNESST,[ENLIGNE], http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/300/Documents/DC300-255web.pdf , page consultée le 08 décembre 2017.

«Entre 40 et 50% des femmes subissent des avances sexuelles, des contacts physiques non désirés ou d'autre forme de harcèlement sexuel au travail. »

Stop à la violence sexiste au travail, Confédération Syndicale Internationale, [EN LIGNE], https://www.ituc-csi.org/IMG/pdf/stop_gender_based_violence_at_work_fr_final-2.pdf, page consultée le 08 décembre 2017.

«80% des victimes ont gardé le silence par peur de représailles : dégradation de la situation, perte d'emploi ou crainte de ne pas être prises au sérieux.»

Harcèlement sexuel au travail : des chiffres qui font peur, Valérie Cordier-Chemarin, [EN LIGNE], http://www.journaldemontreal.com/2017/12/04/harcelement-sexuel-au-travail--des-chiffres-qui-font-peur, page consultée le 08 décembre 2017.